cure-dars
Le Curé d’Ars. Né en 1786 à Dardilly, prés de Lyon, Jean- Marie Vianney eut une enfance très marquée par la révolution française et les prêtres clandestins. Dirigé d’une manière très paternelle par l’ abbé Balley, curé d’ Ecully, il est ordonné prêtre en 1818, puis curé à Ars . Son unique et permanent souci est le salut des âmes et devient le pasteur d’un troupeau de plus en plus important. On vient de loin pour écouter ses homélies et se confesser. Jusqu’à la fin de sa vie, il est tourmenté de jour et de nuit par « le grappin », surnom qu’il donne lui-même au diable.
Sa pauvreté n’était pas feinte, il se nourrissait de pommes de terre, et se croyait toujours indigne.
Son amour de Dieu et de ses frères est enraciné dans son cœur et lui permet de surmonter bien des épreuves et des combats.
Il meurt le 4 Août 1859, est béatifié en 1905, canonisé en 1925, proclamé en 1929 « patron de tous les curés de l’ Univers ».
Tempéra sur bois 18 X 14
Ref : 29
BoutonPaiement2016b